La bienveillance en questions

warning: unlink(sites/citephilo.org/files/addthis/addthis_widget.js): Permission denied in /home/citephilo/htdocs/includes/file.inc on line 546.
Date: 
Vendredi, 11 Novembre, 2016 - 13:30 - 15:30

Librairie partenaire : Dialogues Théâtre

Yves Michaud, philosophe, fondateur de l'Université de Tous Les Savoirs, ancien directeur de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris
Guillaume le Blanc, philosophe professeur de philosophie à l'université Paris-Est Créteil, titulaire de la chaire de philosophie pratique
Stanislas d'Ornano, docteur en sciences politiques, professeur de sciences économiques et sociales
L’usage actuel du concept de bienveillance, hérité des Lumières, peut être critiqué ou repensé. Il est déconstruit par Yves Michaud qui considère que la bienveillance compassionnelle conduit à accepter toutes les différences, donc des revendications communautaristes masquées sous l’apparence de la plainte. C’est alors le contrat social fondant l’ordre démocratique qui serait menacé. Pour Guillaume Le Blanc, au contraire, appréhender les différences ne nuit pas forcément à la démocratie. Ainsi, la démarche du migrant en Europe – survivre et rester digne – est-elle fortement rationnelle, ce qui contredit l’image d’une victime objet de compassion. Et l’enjeu du démantèlement des « jungles », soit le passage du secours à l’accueil, reste fortement politique. Les deux philosophes questionnent la projection actuelle - problématique - de la morale du soin dans la politique.