MENU
Citéphilo - Hauts-de-France

En partenariat avec : l'Université de Lille

Jean-Louis Comolli a écrit cet ouvrage dans l’été qui a suivi le premier confinement de la pandémie, dont il nous dira aussi comment elle a mis le cinéma à l’arrêt. Il y fait le point sur l’état actuel du cinéma documentaire, qui « se voulait le fruit d’un artisanat furieux, à l’écart du marché ». « De cette liberté des formes, les télévisions, principaux financeurs, ne veulent plus. (...) Une certaine tendance au conformisme s’impose. Il faudrait à la fois se conformer et donner le change en passant pour « neuf ». Dans les années ‘80, j’ai renoncé au cinéma « de fiction » et lui ai préféré le documentaire pour sa liberté. C’est en documentaire que la parole filmée prend force et beauté, que les corps filmés, quels qu’ils soient, acquièrent une dignité – celle dont les serviteurs du marché se moquent ».

    En présence de

    Modérateur :

    JL

    Jacques Lemière

    membre du CLERSE UMR 8019 CNRS, Institut de sociologie et anthropologie, Université de Lille, responsable pour l'art du cinéma à Citéphilo

    Plus d'infos