MENU
Cité Philo - Hauts-de-France

Barbara Stiegler était venue l’an passé à Citéphilo parler de son livre précédent Il faut s’adapter, critique du néolibéralisme et de ses promesses de mondialisation heureuse, ce qu’elle appelle dans le titre de ce nouveau livre « le cap », « désigné depuis un demi-siècle, par une série de capitaines de plus en plus inquiétants, comme l’unique direction possible : l’adaptation de toutes les sociétés au grand jeu de la compétition mondiale ». Les bornes chronologiques qu’elle donne à ce « récit d’une mobilisation », qui inclut celui du propre engagement de l’auteure, sont de toute importance : 17 novembre 2018, surgissement des Gilets jaunes et 17 mars 2020, décision gouvernementale du confinement de la population face à la pandémie de coronavirus. Ce découpage du temps indique la visée du livre : « Alors que l’on assiste à l’effondrement du cap, on se replie sur les rives, où l’on tente de réparer nos barques et de réinventer nos grèves. Comment sortir d’un demi-siècle de dépolitisation et d’atomisation pour faire naître un collectif réel et vivant, où chacun se risque en chair et en os ? », luttant contre les forces étatiques et économiques contrariant cet effort de transformation « des endroits précis et concrets de nos vies », qui sont des lieux physiques, et non virtuels.

    Avec

    Modérateur :

    JL

    Jacques Lemière

    membre du CLERSE UMR 8019 CNRS, Institut de sociologie et anthropologie, Université de Lille, responsable pour l'art du cinéma à Citéphilo

    Plus d'infos